"Certains ont vraiment peur de ne pas pouvoir rester en France" : en Dordogne, les Britanniques expatriés se mettent en règle avant le Brexit

franceinfo
·1 min de lecture

Il y a des symboles qui ne trompent pas. Sur la table, deux passeports, deux générations : celui de la mère et de la fille, Jaya. "Dans les anciens passeports, c'est écrit 'European union', et moi j'ai fait renouveler mon passeport, ce n'est pas écrit dessus", regrette la jeune femme.

Nouvelle étape du Brexit, ce divorce entre leurs deux pays : la demande de titre de séjour à la préfecture de Périgueux (Dordogne). Car d'ici quelques mois, les Britanniques devront s'en munir s'ils veulent continuer à vivre en France, comme n’importe quel ressortissant extra-européen. Un déchirement pour elle : "Pour moi je suis Européenne, je ne suis ni Anglaise, ni Française, et d'avoir ce genre de séparation, ça change quelque chose pour moi." Émouvant également pour Emilie qui s’occupe de leur dossier. "C'est ce genre de témoignage qui nous touche parce qu'on est Français mais on est Européen", confie-t-elle.

Des démarches facilitées mais des interrogations

Quelques questions pour vérifier les informations pré-remplies en ligne, une prise d'empreinte et la carte de séjour sera envoyée par La Poste. Ici, tout est fait pour faciliter la tâche des Britanniques périgourdins, comme Suzanne. "C'était très facile, très rapide, se félicite-t-elle. J'avais peur avant, parce que c'est quelque chose de diplomatique si vous (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi