Certaines salles de sport restent ouvertes pour les personnes munies d'une ordonnance

·1 min de lecture

La France est confinée, les salles de sport à l'arrêt. Pour pratiquer, on sort à moins d'1km de chez soi dans la mesure d'une heure quotidienne. Mais certaines exceptions viennent confirmer la règle : pratiques scolaires, sportifs de haut niveau, étudiants STAPS... sont maintenus. Qu'en est-il de ceux qui pratiquent le sport pour une rééducation ou en cas de handicap ?

Il y a exception à la règle concernant la fermeture des salles de sport. Certaines sont toujours ouvertes aux publics munis d'une ordonnance. Car pour les personnes atteintes d'un handicap physique, en cours de rééducation ou encore touchées par une maladie chronique, arrêter brutalement toute activité physique serait trop néfaste.

Maintenir la thérapie par le sport

Sur le site du Ministère des sports, on trouve un tableau explicatif de ce qui est autorisé et interdit en matière de pratique sportive. Celle-ci est autorisée sous attestation dérogatoire pour les "personnes en situation de handicap ou disposant d'une prescription médicale d'activité physique adaptée (APA) et guide accompagnateur". Il est bien précisé "les ERP sont fermés mais ces publics bénéficient d'une dérogation pour y accéder". Les mesures sanitaires y sont donc adaptées.

Il s'agit d'une nouveauté par rapport au premier confinement. Cette décision s'explique par une volonté de reconnaître le sport comme une thérapie essentielle à certaines pathologies. D'ailleurs, cela s'inscrit dans une logique martelée par (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : Pfizer annonce que son candidat vaccin est "efficace à 90%"
DIRECT. Covid-19 en France ce 9 novembre : cas, courbes, chiffres
Covid-19 : 2000 patients traités avec l'un des plus anciens médicaments au monde
"Un vrai film de boules 2" : la nouvelle campagne humoristique pour prévenir le cancer testiculaire
Pénurie de médicaments : 2400 ruptures de stocks constatées en 2020