Certaines mutations du Covid-19 peuvent nuire à l'efficacité du vaccin

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Coronavirus Covid-19 Protection and Vaccine. Doctor drawing up solution from vaccine bottle and filling syringe injection for patient vaccination in medical clinic, Coronavirus in background

Les scientifiques ont constaté que certaines mutations du virus pourraient freiner l’efficacité des vaccins contre le Covid-19.

Depuis plusieurs semaines, les nouveaux variants du Covid-19 inquiètent la communauté scientifique. Contagiosité ? Résistance aux vaccins ? Ces mutations ne sont pas encore bien identifiées par les scientifiques. Dans une récente étude, les chercheurs ont rapporté des signes selon lesquels certaines mutations récentes du virus pourraient modérément freiner l'efficacité de deux vaccins actuels. Toutefois, ils précisent que les vaccins protègent toujours contre la maladie.

Au regard des résultats préliminaires, les chercheurs ont exprimé leur inquiétude concernant les mutations futures qui pourraient nuire aux vaccins. La recherche, dirigée par l'Université Rockefeller à New York avec des scientifiques des National Institutes of Health, a testé des coronavirus du Royaume-Uni, d'Afrique du Sud et du Brésil.

VIDÉO - Covid-19 : un nouveau sommet européen pour faire le point sur l’épidémie et la vaccination

Des anticorps contre certaines mutations

Les chercheurs de Rockefeller ont obtenu des échantillons de sang de 20 personnes qui avaient reçu le vaccin Moderna ou Pfizer et ont testé leurs anticorps contre diverses mutations virales en laboratoire. Avec certains, les anticorps ne fonctionnaient pas aussi bien contre le virus - l'activité était une à trois fois moindre, selon la mutation, a déclaré le responsable de l'étude, le Dr Michel Nussenzweig de Rockefeller.

“C'est une petite différence mais c'est définitivement une différence”, a-t-il déclaré. La réponse anticorps n'est “pas aussi bonne” pour bloquer le virus. Des recherches antérieures ont établi que les deux vaccins sont efficaces à environ 95% pour prévenir la maladie COVID-19. “Nous ne voulons pas que les gens pensent que le vaccin actuel est déjà dépassé. Ce n'est absolument pas vrai. Il y a encore une immunité ici ... un bon niveau de protection”, mais les mutations “réduisent en fait la capacité de notre réponse immunitaire à reconnaître le virus”, résume E. John Wherry, expert en immunologie à l'Université de Pennsylvanie. Si le virus mute suffisamment, il faudra alors ajuster le vaccin comme le sont ceux contre la grippe qui sont modifiés à de nombreuses reprises notent les scientifiques.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :