Certaines maladies respiratoires dépistées grâce au... Wi-Fi !

Pixabay

Le Wi-Fi, qui nous sert à utiliser Internet, pourrait-il être employé à des fins médicales ? Oui, selon des chercheurs américains du National Institute of Standards and Technology. Leur étude publiée dans la revue IEEE Access le 15 décembre s'intéresse aux "schémas de surveillance respiratoire basés sur le Wi-Fi".

Pour comprendre l'étude, reprenons les bases. Le Wi-Fi émet des ondes qui se déplacent. Lorsqu'elles rencontrent des obstacles tels que des corps humains, elles sont altérées. Les chercheurs ont donc eu l'idée d'étudier ces ondes lorsqu'elles traversent des organismes et voir s'il était possible de détecter des changements subtils dans le corps d'une personne souffrant de difficultés respiratoires.

Pour leur expérience, les scientifiques ont utilisé un mannequin pour simuler différentes respirations et l'ont placé dans ce qu'ils appellent une chambre anéchoïque, une pièce absorbant les ondes radio. Ils ont également installé un routeur Wi-Fi commercial et un récepteur.

Le mannequin imitait une variété de schémas respiratoires associés à de l'asthme, une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ainsi que des rythmes respiratoires anormalement lents et rapides.

Pendant ce temps, les perturbations des ondes radio étaient enregistrées, avec des données transmises environ 10 fois par seconde. Une fois celles-ci récoltées, les auteurs ont du comprendre quelles perturbations des ondes correspondaient aux difficultés respiratoires simulées par le mannequin. Pour les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Streptocoque A : que sait-on de cette infection qui a fait 1 décès d'enfant en France et 8 au Royaume-Uni ?
Peut-on allaiter si l’on est séropositive au VIH ?
Est-ce que c'est dangereux d'arrêter de fumer du jour au lendemain ?
Défigurée après un cancer des fosses nasales : une Française retrouve son nez grâce à une imprimante 3D
Incontinence urinaire et descente d'organes : attention au sport