Le Cern précise les conditions de formation des nuages et leur influence sur le changement climatique

CERN 2022-Brice Maximilien

Une étude du Cern précise les conditions de formation des nuages autour des aérosols, ces particules naturellement présentes dans l'atmosphère mais aujourd'hui grandement issues des activités humaines.

Le climat de notre planète est régi par de nombreux paramètres. De la distance qui nous sépare du soleil aux particules de gaz qui composent l’atmosphère, son histoire a connu d'innombrables changements. Depuis les années 1850 et l’industrialisation de la production humaine, le climat voit ses paramètres grandement chamboulés, notamment par l’émission de nombreux gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone (CO2). Ces concentrations inhabituelles sont venues perturber ce que les climatologues appellent "l’équilibre radiatif" qui détermine le pourcentage d’énergie solaire que la planète absorbe et irradie vers l’espace. Cette notion est primordiale car elle définit la température moyenne globale de la planète que les gaz à effet de serre, comme leur nom l’indique, ont tendance à réchauffer.
Depuis plusieurs dizaines d’années, les scientifiques essaient de mieux comprendre ce système pour construire des modèles : ils doivent permettre de visualiser les évolutions de notre climat en fonction de tous les paramètres qui le régissent et, ainsi, pouvoir agir en conséquence. Pour cela, le climat préindustriel doit être connu pour déterminer comment les dynamiques de l'atmosphère se comportaient avant l’apparition des activités humaines. En ce qui concerne le dioxyde de carbone, les scientifiques savent très bien le mesurer, notamment à l’aide des carottes glaciaires prélevées dans les pôles, qui ont enregistré les concentrations de ce gaz bien avant l’ère industrielle. Mais d’autres paramètres atmosphériques sont encore trop méconnus et difficiles à étudier, ce qui rend les modèles climatiques moins fiables ou en tout cas incomplets.
C’est le cas pour les aérosols. Ces particules naturellement présentes dans l'atmosphère ont la propriété, par leur nature réfléchissante, de pouvoir renvoyer les rayons du soleil et par conséquent d’avoir un effet refroidissant sur le climat. Les aérosols jouent également un rôle essentiel dans l’ensemencement des gouttelettes qui composen[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles