Cergy: La police ouvre une enquête sur l'agression raciste d'un livreur

·1 min de lecture
Cergy: La police ouvre une enquête sur l'agression raciste d'un livreur
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

FAITS DIVERS - Une enquête judiciaire a été ouverte ce lundi 31 mai par la police nationale après la diffusion d’une vidéo filmée devant un restaurant à Cergy (Val-d’Oise) montrant des insultes racistes proférées à l’encontre d’un livreur.

Les faits se sont déroulés dans la soirée du dimanche 30 mai devant le restaurant “Le Brasco” à Cergy. Au Parisien, le gérant explique que “quatre personnes sont passées vers 22h30 et voulaient manger. Comme on ferme à 21 heures, on les a refusées. Après, c’est parti en cacahuète et ils ont tapé un livreur Uber Eats qui attendait.”

Selon les premiers éléments de l’enquête, le livreur noir d’Uber Eats a été agressé dimanche soir alors qu’il récupérait une commande, indique une source policière. Il a été pris en charge par les pompiers et présentait “plusieurs plaies”. Il a déposé plainte, poursuit cette source.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une voisine a filmé la scène. C’est sur ses vidéos, très relayées sur les réseaux sociaux, que l’on entend des insultes racistes proférées par un homme qui se présente comme “algérien” à l’égard du livreur: “J’ai entendu un appel au secours. C’était le cri de quelqu’un qui avait peur. J’ouvre la fenêtre et je vois une personne qui en frappe une autre en le traitant de sale noir, d’esclave. Il disait: va chez toi, je vais niquer ta mère”, confie cette dernière, qui a aussi été insultée lorsqu’elle a demandé à l’agresseur d’enlever sa capu...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.