Cergy : ces groupes d’étudiants qui retrouvent les bancs de la fac

Source AFP
·1 min de lecture
Des étudiants assistent à un cours, le 4 mars 2004 dans un amphitéâtre de l'Université Lyon 3. AFP PHOTO FRED DUFOUR (Photo by FRED DUFOUR / AFP)
Des étudiants assistent à un cours, le 4 mars 2004 dans un amphitéâtre de l'Université Lyon 3. AFP PHOTO FRED DUFOUR (Photo by FRED DUFOUR / AFP)

Dans de nombreuses universités en France, le retour des cours en présentiel, sur campus, se fait encore attendre. Depuis plusieurs mois, les étudiants sont donc contraints de rester chez eux, pour suivre leurs cours à distance, en raison de l'épidémie de coronavirus. Toutefois, à l'université de Cergy, au nord de Paris, quelques étudiants sont de retour sur les bancs des amphithéâtres et salles de cours. Ces « privilégiés » bénéficient de cours en petits groupes. Mais les effectifs sur place sont toujours limités.

Au début des vacances de Noël, une circulaire a autorisé les établissements du supérieur à organiser début janvier une reprise progressive des enseignements en présentiel, avec des groupes de 10 étudiants maximum. Anissa, en prépa ingénieur à l'université de Cergy (Val-d'Oise), s'est portée volontaire pour ces séances de soutien : « Ça fait du bien de revenir à la fac. » « Ça va donner de la motivation pour se lever le matin », assure la jeune fille, qui se sent « privilégiée ».

Un contact nécessaire pour une meilleure concentration

Avec elle, une dizaine d'étudiants assistaient lundi à un cours de mathématiques, dans un amphi taillé pour en accueillir des centaines en temps normal. Samy savoure le simple fait de s'être déplacé à l'université : « J'habite seul dans un studio, alors voir des camarades, parler avec des profs, c'est très important. » Depuis plus de deux mois, tous les cours se faisaient uniquement en « distanciel ». Une organisation [...] Lire la suite