Aux obsèques d’Elizabeth II, ces symboles sur le cercueil avaient tous une signification

A Bearer Party of The Queen's Company, 1st Battalion Grenadier Guards carries the coffin of Queen Elizabeth II, draped in the Royal Standard, into Westminster Abbey in London on September 19, 2022, ahead of the State Funeral Service. - Leaders from around the world will attend the state funeral of Queen Elizabeth II. The country's longest-serving monarch, who died aged 96 after 70 years on the throne, will be honoured with a state funeral on Monday morning at Westminster Abbey. (Photo by Gareth Cattermole / POOL / AFP)
GARETH CATTERMOLE / AFP A Bearer Party of The Queen's Company, 1st Battalion Grenadier Guards carries the coffin of Queen Elizabeth II, draped in the Royal Standard, into Westminster Abbey in London on September 19, 2022, ahead of the State Funeral Service. - Leaders from around the world will attend the state funeral of Queen Elizabeth II. The country's longest-serving monarch, who died aged 96 after 70 years on the throne, will be honoured with a state funeral on Monday morning at Westminster Abbey. (Photo by Gareth Cattermole / POOL / AFP)

GARETH CATTERMOLE / AFP

Quels sont les symboles royaux présents sur le cercueil de la reine Elizabeth II.

FUNÉRAILLES D’ÉLIZABETH II - Un protocole et des symboles. Ce lundi 19 septembre, et en présence de très nombreuses personnalités mondiales, le Royaume-Uni salue une ultime fois la reine Elizabeth II, à l’occasion des premières funérailles d’État depuis la mort de Winston Churchill. Une journée marquée par une étiquette, notamment en ce qui concerne les symboles de la royauté britannique présents sur le cercueil de la souveraine.

Ainsi, pendant les trois jours où celui-ci aura reposé à Westminster Hall et également ce lundi jusqu’à l’enterrement, des objets symboliques sont exposés à la vue de tous.

On trouve tout d’abord la couronne impériale d’Elizabeth II, de couleur violette et à la fourrure d’hermine, figurant le pouvoir sur l’empire britannique. Une fabrication réalisée par les joailliers de la famille royale à l’occasion du couronnement du père d’Elizabeth II, le roi George VI, en 1937 et qui s’inspire de la célèbre couronne de la reine Victoria. Elle est ornée de plus de 3 000 pierres précieuses dont un saphir de 104 carats, un rubis de 170 et un diamant de 317, le « Cullinan II » parmi les plus gros du monde.

Pouvoir politique et religieux

Elle sera désormais réajustée et sera portée par le roi Charles III le jour où il sera officiellement sacré, dans plusieurs mois. Un processus qui pourrait voir la couronne agrémentée de nouvelles pierres précieuses et de davantage d’or.

On retrouve ensuite l’orbe royal symbolisant le monde chrétien (puisque la reine ou le roi du Royaume-Uni est aussi à la tête de l’Église anglicane). Il s’agit d’une boule d’or surmontée d’une croix, qui figure l’idée selon laquelle le monarque est le représentant de Dieu sur Terre. Celui-ci a été créé pour le couronnement de Charles II, en 1661, et comporte là encore des centaines de pierres précieuses, dont des centaines de perles et diamants.

Le troisième objet présenté au public est le sceptre, qui représente le pouvoir « politique » du souverain britannique. Long de près d’un mètre et pesant plus d’un kilo, il date également de 1661. À noter qu’il est lui aussi orné d’un diamant énorme, plus gros qu’un abricot et encore plus gros que celui de la couronne, le « Cullinan I », 530 carats.

Tous ces objets ne reposent en revanche pas directement sur le cercueil de la reine Elizabeth puisqu’ils sont disposés sur un drapeau à dominante rouge et jaune. Il s’agit du « Royal Standard », l’étendard personnel de la reine, qui flotte sur ses résidences ou ses bateaux.

Par ailleurs, les différents symboles sont accompagnés d’un bouquet bien particulier qui inclut du romarin, représentant le souvenir, de la myrte, figurant le mariage heureux et d’ailleurs issue d’un plant tiré du bouquet de mariage de la reine en 1947, et du chêne, qui symbolise la puissance de l’amour. Ces plantes sont accompagnées de plusieurs sortes de fleurs (rose, hydrangea, dahlias...) et organisées en couronne entièrement naturelle puisque composée de mousse et sans aucun élément artificiel.

À voir également sur le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi