Cercle vicieux

Libération.fr

Comment le discours économique du camp Macron se définit par la raison et contre toute autre pensée alternative qui pourtant apparaît à bien des égards tout à fait raisonnable.

Il y a quelques jours, s’exprimait sur les ondes de France Culture l’un des transfuges qui a rallié Emmanuel Macron lors de cette campagne électorale. Peu importe son nom, car mon propos n’est pas ici de m’en prendre à un choix précis, mais plutôt de traiter de la façon dont certains brillants esprits, bons clients des médias, promeuvent leur option personnelle en cherchant à discréditer toutes les autres. L’argument majeur qui poussait cet éminent conseiller à soutenir la candidature du Joker que le pouvoir ordo-libéral a sorti de sa manche à la suite, ou en prévision, de la disqualification morale ou politique de ses deux représentants dans les partis dits «de gouvernement», cet argument consistait à décréter, sur le ton placide de l’évidence, que son poulain appartenait au «cercle de la raison». L’expression m’a immédiatement fait dresser l’oreille. Elle est revenue à plusieurs reprises, comme un mantra, ou une hypnose, dans les propos de l’invité de Guillaume Erner.

Pour défendre son nouveau poulain, il fallait donc sous-entendre que les autres candidats en lice, en tout cas ceux qui n’avaient pas, peu ou prou, le même programme économique, ne relevaient pas de ce «cercle». Je m’interrogeais : qu’est donc un individu n’appartenant pas à ce mystérieux «cercle de la raison» ? La philosophe et la psychanalyste en moi étaient toutes deux sollicitées. D’un côté, Aristote, Hegel, en passant par Descartes, me soufflèrent que cet irresponsable refuse la réalité, qu’il ne peut concevoir le monde en tant qu’il est un objet soumis à des lois naturelles scientifiquement analysables et à la nécessité qui donne forme à son destin. De l’autre, Freud, Lacan mais aussi Shakespeare et Artaud, m’assurèrent que ce malheureux a un comportement et un discours si peu en rapport avec la normalité, qu’il semble si (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

J’appelle sans aucune retenue à voter pour Emmanuel Macron
La politique qui vient
Emmanuel Macron, nous vous apportons un soutien exigeant
Le socle de gauche existe, Macron en est comptable
Voter En marche ? Non ! Mais que faire ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages