Centres de vaccination anti-covid: le spectre des vaccinodromes contre la grippe A

franceinfo
·1 min de lecture

Après avoir justifié lenteur et prudence dans la stratégie de vaccination contre le Covid-19, le gouvernement affiche désormais une volonté d'accélération. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a indiqué mardi 5 janvier, l'ouverture, d'ici la fin du mois, de 500 à 600 centres "qui seront accessibles pour la ville". Gabriel Attal, le porte parole du gouvernement, avait précisé dimanche 2 janvier, qu'il ne s'agirait pas de "vaccinodromes géants nécessitant des kilomètres de déplacement" . Derrière ce numéro d'équilibriste: le spectre du fiasco de la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) en 2009.

Novembre 2009: un millier de centres de vaccination annoncés dans toute la France

Jeudi 12 novembre 2009: face aux caméras des journalistes, la ministre de la Santé de l'époque, Roselyne Bachelot, se fait vacciner contre la grippe A dans un gymnase du 14ème arrondissement de Paris. Après le personnel soignant, ce sont les personnes à risque et entourage des nourissons qui sont invités à se rendre dans des grands centres de vaccination collective. L'objectif par ordre de priorité, est de permettre à tous les Français qui le souhaitent de se faire vacciner. 65 millions de convocations sont envoyées par l'assurance maladie.

Dans chaque centre, une ou plusieurs équipes peuvent prendre en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi