Le Centre Pompidou, à Paris, rouvre avec une expo Christo et un protocole sanitaire adapté contre le coronavirus

Anne Chépeau

Cette pré-ouverture a permis aux personnels de se roder, de tester la nouvelle organisation de visite imposée par les normes sanitaires. Il faut ainsi acheminer les visiteurs, par groupes de dix maximum, dans les ascenseurs qui conduisent au musée et qui remplacent l’immense escalator appelé "la chenille", actuellement en travaux. La jauge a aussi été réduite dans les galeries d’exposition, comme le confirme le président du Centre Pompidou, Serge Lasvignes : "Pour les galeries d'exposition, on a réduit d'un tiers. On a fait en sorte d'avoir 4 m² par personne. On ne devrait plus voir la foule se presser autour des vitrines."

C’est dans l’exposition consacrée au plasticien Christo récemment décédé, que l’on retrouve les premiers visiteurs, tous masqués. Ces adhérents du Centre Pompidou attendaient impatiemment la réouverture : "Je pense que ça a manqué à tout le monde. On en avait un peu marre de regarder les expositions sur Instagram ou sur les sites des musées."

On avait vraiment envie de retrouver le contact direct avec les oeuvres.

Un adhérent du Centre Pompidou

à franceinfo

Ces visiteurs disent n'avoir eu aucune appréhension avant de revenir au musée et accepter les nouvelles contraintes : réservation obligatoire et port du masque. Le vrai plus pour tous, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi