Le centre de l'Espagne toujours paralysé après la tempête de neige

S.B.-E.
·2 min de lecture
Un madrilène chaussant ses skis après de rarissimes chutes de neige, le 9 janvier 2021 - AFP / Gabriel Bouys
Un madrilène chaussant ses skis après de rarissimes chutes de neige, le 9 janvier 2021 - AFP / Gabriel Bouys

Écoles, tribunaux et musées fermés, neige entassée sur les trottoirs et bloquant toujours de nombreux axes routiers: Madrid et le centre de l'Espagne restaient paralysés ce lundi matin, deux jours après le passage d'une tempête de neige historique.

Près de 36 heures après l'arrêt de chutes de neige inédites en près de 50 ans, c'est désormais le gel qui préoccupe le plus les autorités alors qu'une vague de froid exceptionnelle frappe l'intérieur du pays. Les habitants ont été appelés à rester chez eux et à éviter tout déplacement sur les routes.

Les écoles restent fermées

Dans la région de Madrid, les établissements d'enseignement, des maternelles aux universités, resteront fermés lundi et mardi, tout comme les tribunaux qui garderont portes closes jusqu'à mercredi. Les musées, centres culturels et bibliothèques n'ouvriront pas non plus pendant deux jours.

La capitale espagnole restait silencieuse ce lundi matin, avec très peu de passages de véhicules. Des quartiers entiers n'ont toujours pas été déneigés, seuls les grands axes routiers sont désormais dégagés et les trottoirs restent impraticables pour la plupart. La région de Madrid a indiqué avoir distribué 277 tonnes de sel aux différentes municipalités de la zone et doit en recevoir 3500 d'une région de l'est de l'Espagne.

Reprise partielle des transports

Alors que les bus publics sont toujours à l'arrêt, le métro de la capitale a fonctionné sans interruption pour la deuxième nuit consécutive. Les trains de banlieue circulent à nouveau sur certaines lignes mais avec une fréquence moins importante.

La reprise est également partielle à l'aéroport international de Madrid-Barajas où quelques vols ont pu décoller dans la nuit. Quant aux trains longue distance, de nombreuses lignes ne fonctionnaient pas ce lundi matin entre Madrid et des villes comme Barcelone, Saragosse ou Salamanque.

Cette tempête, baptisée "Filomena" et qui a entraîné de fortes pluies dans d'autres régions du pays, a fait au moins trois morts.

Article original publié sur BFMTV.com