Centrale de Zaporijjia : l’AIEA juge la situation « intenable » et demande une zone sécurisée

© DMYTRO SMOLYENKO / NURPHOTO / NURPHOTO VIA AFP

Après avoir envoyé un groupe d’experts sur le site de la centrale nucléaire de Zaporijjia dans le sud de l’Ukraine, l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)  a rendu ses conclusions ce mardi. Elle s'est prononcée en faveur de la mise en place d'une « zone de sécurité nucléaire et de protection » pour empêcher une catastrophe d’ampleur , avant de juger la situation « intenable », relate l’AFP. L’agence onusienne a également dénoncé « les conditions extrêmement stressantes » dans lesquelles doit travailler le personnel ukrainien de la centrale, aux mains des Russes depuis le début de l’offensive.

Les frappes « doivent cesser »

« Les bombardements sur le site et dans les environs doivent cesser tout de suite pour éviter de provoquer de nouveaux dommages aux installations », a insisté l’AIEA. Lundi, l’opérateur d’État ukrainien Energoatom a annoncé l’arrêt du dernier réacteur en fonctionnement dans la centrale , qui a été débranché après d’énièmes bombardements dont Kiev et Moscou s’accusent mutuellement d’en être les auteurs. Lire aussi - Guerre en Ukraine : pourquoi la centrale nucléaire de Zaporijjia est au coeur des préoccupations

Moscou accuse Kiev

La Russie a d’ailleurs accusé encore une fois l’Ukraine de l’avoir prise pour cible. Le ministère russe de la Défense a en effet déclaré, comme le relaie l’AFP : « Au cours des dernières 24 heures, les forces armées ukrainiennes ont tiré à 15 reprises à l'artillerie sur la ville d'Energodar et sur le territoire ...


Lire la suite sur LeJDD