Centrale nucléaire bombardée : Moscou alerte sur de possibles « conséquences catastrophiques »

© REUTERS/Alexander Ermochenko/File Photo

Le site de la centrale nucléaire de Zaporijia a été récemment visé par des frappes , dont Kiev et Moscou s’accusent mutuellement. Ces bombardements ont d’ailleurs endommagé certaines infrastructures de la centrale. Le risque d’escalade est plus que jamais présent. C’est ce qu’a alerté le Kremlin ce lundi, comme le rapporte l’AFP. Son porte-parole, Dmitri Peskov, a mis en garde contre des « conséquences catastrophiques pour une vaste zone, y compris pour le territoire européen ».

L’appel du Kremlin

Moscou a encore accusé Kiev d’être responsable du bombardement « potentiellement extrêmement dangereux » de la plus grande centrale nucléaire d'Ukraine et d’Europe. Face à la presse, le porte-parole du Kremlin a appelé les pays ayant « une influence sur les dirigeants ukrainiens » à en user « pour empêcher que de tels bombardements se poursuivent ». 

Une « surtension » dans la centrale

En fin de semaine dernière, des offensives ont éclaté près de la centrale nucléaire, contrôlée par les troupes russes depuis le début de l’invasion. D’après le ministère russe de la Défense, une dernière frappe, survenue dans la nuit de samedi à dimanche, aurait endommagé une ligne à haute tension fournissant de l'électricité à deux régions ukrainiennes, relate l’AFP. Avant de parler d’une « surtension » dans la centrale qui aurait provoqué une émanation de fumée dans un appareillage de commutation - une installation faite pour protéger et contrôler les équipements électriques. La fumée a depuis été m...


Lire la suite sur LeJDD