Centrafrique: mort de Jean-Eudes Teya, un des principaux lieutenants de François Bozizé

Le parti de l’ex-président centrafricain François Bozizé, le Kwa Na Kwa, a annoncé ce dimanche la mort de son secrétaire général Jean-Eudes Teya, des suites d’un cancer, en Belgique, où sa famille résidait depuis longtemps. Ancien ministre d’André Kolingba et de François Bozizé, et ancien commissaire à la CEMAC, il occupait cette fonction depuis juillet 2020, au sein d’un parti devenu moribond.

Avec notre envoyé spécial à Bangui, François Mazet

Si la personnalité de Jean-Eudes Teya, un physicien, « technocrate brillant et cultivé », a fait l’objet de commentaires positifs de la part de nombreuses personnalités politiques centrafricaines ce dimanche, plusieurs ont regretté son « dernier choix anti-démocratique », celui de suivre par fidélité François Bozizé dans l’aventure de la CPC, la Coalition des patriotes pour le changement.

Après la défaite militaire de celle-ci en janvier 2021, Jean-Eudes Teya a regagné la Belgique, d’où il assurait la direction quotidienne de la formation qu’il avait cofondé en 2004, sous le nom de Convergence nationale-Kwa Na Kwa.

Aujourd’hui, le KNK est une formation en sommeil à Bangui, son siège a été vandalisé, ses militants font profil bas. La plupart des cadres qui n’avaient pas rallié Faustin-Archange Touadéra, lui-même ancien numéro 2 du parti, à son accession au pouvoir, sont aujourd’hui en exil, ou ont rejoint d’autres formations d’opposition.


Lire la suite sur RFI