Centrafrique: l’opérateur mobile Telecel fermé pour non-paiement des taxes

En Centrafrique, la société de téléphonie mobile Telecel, le deuxième plus grand opérateur du pays, est fermé pour non-paiement de taxes au service des impôts et ce pour un montant de près de 3 milliards de francs CFA.

Cette décision du ministère des Finances et du Budget fait suite aux nombreuses réunions infructueuses avec les responsables de cet organe, une situation qui cause déjà d'énormes désagréments aux milliers d'utilisateurs de ce réseau téléphonique.

Une semaine après la fermeture des locaux de la société de téléphonie mobile Telecel Centrafrique, les abonnés éprouvent d'énormes difficultés pour accéder aux services télécoms de l’entreprise.

Maxime, l'un des abonnés de Telecel, raconte : « Quand tu appelles ton partenaire, il faut insister, insister à longueur de temps. Quelquefois on oublie. Il y a saturation. C’est pareil pour les connexions. On a des unités dans nos appareils mais on ne peut pas en profiter. »

À force d'insister sur les appels ou la connexion internet, certains usagers perdent leurs datas et même les crédits de communication.

« Parfois on nous dit seulement 'occupé' ou 'problème technique' ou encore 'votre correspondant est en ligne' »... se plaint Jana.

La société Telecel compte plus de 500 000 abonnés et couvre presque toutes les grandes villes de la RCA.

Les nouveaux abonnés, comme Florentin, ne savent à quel saint se vouer : « Il y a beaucoup de personnes qui vraiment se débrouillent ici pour être vraiment en communication perpétuelle. Depuis que j'ai la SIM, je n'ai pas encore émis d'appel avec la Sim Telecel. »

Selon une source au ministère des Finances et du Budget, cette fermeture temporaire intervient après plusieurs avertissements.


Lire la suite sur RFI