Publicité

Centrafrique: importante saisie de médicaments falsifiés près de Bangui

En Centrafrique, la direction des enquêtes douanières a saisi le 7 février deux camions transportant des médicaments falsifiés, classifiés comme des poisons par le ministère de la Santé.

Avec notre correspondant à Bangui, Rolf-Steve Domia-Leu

L'opération de saisie a eu lieu au port sec, situé à 26 kilomètres au nord de Bangui, la capitale de la République centrafricaine. Il s’agit de deux camions semi-remorques transportant des conteneurs de produits pharmaceutiques en provenance du Cameroun.

Aussitôt après la saisie, le ministre des Finances, Hervé Ndoba, s'est rendu sur place : « Nous avons décidé de venir à la direction des enquêtes douanières pour pouvoir constater la saisie qui a été effectuée par nos services de la douane. Il convient que ces médicaments falsifiés puissent être incinérés à la suite d’une procédure que nous devons engager. Il y a plusieurs catégories de médicaments : nous avons du matériel comme des seringues, des kits consommables de pharmacie. Nous avons également des antibiotiques. Il y a une catégorie très large. »

« Ce ne sont pas des médicaments, c’est du poison »

Les échantillons de ces médicaments ont fait l’objet d’analyses médicales dans un laboratoire de Bangui le jour-même. Les résultats indiquent que ces produits sont dangereux.

Selon une source douanière, ces médicaments appartiennent à un groupe de commerçants centrafricains. Leur identité est tenue secrète, mais une procédure judiciaire est ouverte contre eux.


Lire la suite sur RFI