Centrafrique : le groupe armé le plus puissant du pays s'engage à quitter la coalition rebelle

·1 min de lecture

L'unité pour la paix en Centrafrique (UPC) a indiqué lundi dans un communiqué vouloir se retirer de la coalition rebelle qui cherche à faire tomber le gouvernement.

Vers un affaiblissement de la rébellion en Centrafrique ? Le plus puissant groupe armé du pays s'est engagé à quitter la coalition rebelle qui cherche à renverser le régime du président Faustin Archange Touadéra, dans un communiqué publié lundi 5 avril et confirmé à l'AFP par le porte-parole du mouvement.

L'unité pour la paix en Centrafrique (UPC), principalement actif dans l'est du pays où ses membres contrôlent de nombreux gisements miniers, est le groupe le mieux doté et le plus actif de Centrafrique, où sévit une guerre civile depuis près de huit ans.

"Le général d'armée Ali Darassa Mahamat et ses officiers s'engagent à se retirer de la coalition des patriotes pour le changement", a écrit Ali Darassa, le chef de l'UPC et auteur du communiqué, prétextant que "depuis le début de la crise électorale, la population souffre amèrement de l'insécurité, la situation sanitaire, la famine et de non-assistance humanitaire".

Avec AFP