Centrafrique : deux ex-chefs de milices jugés à la Cour pénale internationale

Deux ex-chefs de milices centrafricains, dont un ancien haut responsable du football africain, ont rejeté mardi toutes les charges à leur encontre à l'ouverture de leur procès à la Cour pénale internationale (CPI), qui les accuse de crimes de guerre et crimes contre l'humanité.Patrice-Edouard Ngaïssona, ancien ministre centrafricain des Sports, et Alfred Yekatom, surnommé "Rambo", sont jugés pour des crimes présumés qui auraient été commis en République centrafricaine lors de la guerre civile entre 2013 et 2014.