Centrafrique: conséquences inquiétantes de la pénurie de produits pétroliers

AFP - REINNIER KAZE

C’est un coup de gueule de l'Intersyndicale de Centrafrique (ISYCA). Dans un communiqué, daté du 26 octobre, l'ISYCA dénonce l'inaction du gouvernement face à la pénurie des produits pétroliers. Elle affirme que la plupart des stations-essence du pays sont fermées. Une situation qui oblige, toujours selon l'ISYCA, les consommateurs « à se ravitailler » dans les pays voisins tels que le Cameroun, Congo, RDC, Soudan et Tchad.

Dans une telle situation, la vente illicite de produits pétroliers se développe. Les prix, notamment des transports, montent et ce sont les citoyens qui trinquent, selon Louis-Marie Kogrengbo, coordinateur de l'Intersyndicale de Centrafrique. Joint par RFI, il met aussi en avant l'augmentation des risques d'incendie chez des particuliers qui stockent l'essence par exemple.

L'ISYCA demande aux autorités une reprise des négociations sur le sujet « le plus rapidement possible » avant d’avertir que « la paix sociale en dépend ».


Lire la suite sur RFI