Centrafrique: des centaines de femmes marchent pour la paix

·2 min de lecture

Alors que la situation sécuritaire reste précaire en Centrafrique à quelques jours des élections, ce jeudi 24 décembre, environ 200 femmes se sont réunies devant la Minusca, la Mission de l'ONU dans le pays, puis ont marché pour la paix.

Avec notre correspondante à Bangui, Charlotte Cosset

« On en a marre ! », scandaient-elles dans les rues de Bangui, la capitale centrafricaine. Environ 200 femmes ont répondu à l’appel à manifester. Jeunes, anciennes, en pagnes ou tenues de ville, accompagnées par les chars de la Minusca, elles ont marché pour la paix.

« Nous marchons pour notre pays et surtout pour la paix. Dans le monde, si les femmes se soulèvent, il y aura une solution. Nous les femmes, c’est nous qui avons donné naissance à ces choses-là, c’est nous qui les avons nourris et qui avons tout fait pour qu’ils deviennent ce qu’ils sont aujourd’hui. Mais pourquoi nous font-ils du mal comme ça ? C’est nous les femmes qui souffrons beaucoup plus que les hommes. Nous voulons la paix. Il faudrait que ces hommes déposent les armes afin que notre pays puisse prospérer », confie à RFI Lucienne, une manifestante.

« Nous ne pouvons plus reculer »

Cette démarche est soutenue par certains acteurs politiques. Car l’un des enjeux de ce scrutin est aussi de rassembler les femmes pour qu’elles aillent faire entendre leur voix dans les urnes ce dimanche 27 décembre.

« Au stade où nous sommes arrivés nous ne pouvons plus reculer. Nous allons tous au vote le 27. Les gens sont prêts, vous voyez l'engouement, les gens retirent leur carte d’électeur. Je demande à toutes mes sœurs qu’on fasse un bloc pour aller voter dimanche prochain », explique Virgine Mbaikoua, la ministre de l’Action humanitaire et de la Réconciliation nationale.

Pour les élections présidentielle et législatives prévues dimanche, la participation des femmes est très attendue. Elles représentent environ 46% des électeurs enrôlés.

► À lire aussi : Élections en Centrafrique: les autorités déterminées à tenir le scrutin à la date prévue