La Centrafrique adopte le bitcoin comme devise officielle

Un projet de loi encadrant le recours à la cryptomonnaie a été adopté la semaine dernière à l'unanimité par le Parlement, a fait savoir dans un communiqué le secrétaire général de la présidence.

La République centrafricaine a adopté le bitcoin comme monnaie officielle, a annoncé le 27 avril la présidence, devenant le premier pays d'Afrique à prendre cette décision et seulement le deuxième au monde.

"Nouvelles opportunités"

En dépit de ses réserves d'or et de diamants, la Centrafrique est l'un des plus pauvres et l'un des pays les moins développés au monde, théâtre par ailleurs de violences depuis des années. Un projet de loi encadrant le recours à la cryptomonnaie a été adopté la semaine dernière à l'unanimité par le Parlement, a fait savoir dans un communiqué le secrétaire général de la présidence, évoquant un "pas décisif vers de nouvelles opportunités pour notre pays".

Le Salvador a adopté la même démarche en 2021

Le président Faustin-Archange Touadera soutient le texte car cela "va améliorer les conditions de vie des citoyens", a déclaré Obed Namsio à Reuters, sans donner plus de détails. Le Salvador est devenu l'an dernier le premier au monde à adopter le bitcoin comme monnaie légale, une décision dont la mise en oeuvre s'accompagne toutefois de scepticisme depuis lors.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles