Centrafrique : 5 choses à savoir

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
La question sécuritaire est au cour des préoccupations des autorités nationales et internationales quant à la Centrafrique. 
La question sécuritaire est au cour des préoccupations des autorités nationales et internationales quant à la Centrafrique.

1/ Pays pauvre malgré ses diamants

D'une superficie de 622 984 km2, la Centrafrique est enclavée entre le Tchad, le Soudan, le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo, le Congo et le Cameroun. Elle est classée 188e sur 189 pays dans l'Indice de développement humain du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) de 2019. Environ 71 % des 4,9 millions d'habitants vivent sous le seuil de pauvreté (Banque mondiale).

Les conflits ont entravé son développement, malgré la présence d'uranium, diamant, bois et or, que se disputent les groupes armés. Autres productions : coton, café et tabac. Le bétail représente aussi une source de revenus. La croissance pourrait ralentir jusqu'à 1,1 % en 2020 en raison du coronavirus, selon la Banque africaine de développement (BAD).

Lire aussi Bokassa : « L'histoire des diamants de Giscard, ce n'est pas grand-chose »

2/ Pays marqué par une Instabilité chronique

En décembre 1965, David Dacko, premier président depuis l'indépendance en 1960, est renversé par Jean-Bedel Bokassa, successivement président et empereur, dont le règne est marqué par des frasques mégalomaniaques et des exactions. En septembre 1979, Bokassa est chassé du pouvoir par des parachutistes français. Dacko rétablit la république, mais doit laisser la place deux ans plus tard aux militaires. Après l'instauration du multipartisme, Ange-Félix Patassé est élu président en 1993. Entre 1996 et 2001, le pays connaît trois mutineries et un putsch manqu [...] Lire la suite