Des centaines de salariés de Twitter quittent l'entreprise après l'ultimatum d'Elon Musk

© Stephen Lam/AP/SIPA

Après une vague de licenciements, des centaines d’employés ont décidé de démissionner de Twitter. Le nouveau patron du réseau social Elon Musk  a en effet posé un ultimatum à ses salariés dans un courrier adressé à chacun d’entre eux mercredi, qu’a pu consulter l’AFP. Le fondateur de Tesla et de SpaceX leur a demandé de se donner « à fond, inconditionnellement » en travaillant de « longues heures à haute intensité », dans le but de « bâtir un Twitter 2.0 révolutionnaire et réussir dans un monde de plus en plus concurrentiel ». Si les employés refusent, ils seront licenciés de l’entreprise en recevant une indemnité correspondant à trois mois de salaire.

Les salariés de Twitter avaient jusqu’à jeudi après-midi pour répondre à l’ultimatum posé par Elon Musk. Et d’après plusieurs médias américains relayés par l’AFP, des centaines d'employés ont choisi de démissionner plutôt que de subir la cadence de travail imposée par Elon Musk, comme chez Tesla.

La fin de Twitter ?

Ces nombreux départs interviennent après une première vague de licenciements massifs début novembre. La moitié des 7 500 employés de l’entreprise californienne avaient été démis de ses fonctions, alors que 700 salariés avaient déjà démissionné pendant l'été, avant même que le rachat de Twitter par Elon Musk ne soit acté.

Mercredi, la direction de Twitter a également fait savoir dans un courrier à tous ses employés que les bâtiments de l'entreprise allaient temporairement fermer et être inaccessibles, même avec un ...


Lire la suite sur LeJDD