Des centaines de manifestants arrêtés en Biélorussie

franceinfo, Atelier des modules

Plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées samedi 25 mars dans la capitale de la

Biélorussie. Elles tentaient de participer à une manifestation, à Minsk, pour dénoncer la baisse du niveau de vie et une taxe touchant les chômeurs.

Plusieurs centaines de policiers avaient été déployés pour interdire l'accès à une place où les protestataires entendaient se rassembler. La police a également perquisitionné les locaux de l'association d'opposition Vesna-96 et interpellé une soixantaine de personnes qui ont, ensuite, été remises en liberté.

Une colère alimentée par le faible niveau de vie

La manifestation de samedi fait suite à plusieurs autres organisées depuis le mois de février et qui constituent un défi pour le président Alexandre Loukachenko qui dirige depuis 23 ans d'une main de fer l'ancienne république soviétique. Le président biélorusse a affirmé cette semaine qu'il existait dans son pays "une cinquième colonne" de combattants soutenus par l'étranger qui cherchait à le renverser.

Le mécontentement se focalise sur un impôt touchant les personnes travaillant moins de 183 jours par an et que les autorités considèrent comme "des parasites sociaux". Les Biélorusses estiment que cette mesure est injuste car elle pénalise ceux qui sont incapables de trouver un emploi. Loukachenko a suspendu la mesure mais cela n'a pas apaisé les tensions. La Biélorussie est en récession depuis deux ans, subissant les conséquences du ralentissement économique en Russie et de la chute des cours du pétrole.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Europe : 60 ans d'union
Attentat de Londres : les enquêteurs cherchent des complices
États-Unis : Donald Trump échoue sur sa réforme de santé
Europe : son avenir suspendu aux résultats des prochaines élections ?
Européens : entre doute et espoir

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages