Quelques centaines de "gilets jaunes" bravent l'interdiction de manifester

franceinfo avec AFP

De Montpellier à Nantes, quelques centaines de "gilets jaunes" ont bravé, samedi 16 mai, l'interdiction de manifester en ce premier week-end post-confinement, les forces de l'ordre procédant souvent à des verbalisations, ont constaté les journalistes de l'AFP. "Il y a sanction pour tous les rassemblements de plus de dix personnes", avait rappelé dans la matinée le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, en déplacement à Veules-les-Roses (Seine-Maritime).

A Toulouse et Nantes, qui avaient connu de fortes manifestations en 2018 et 2019, les "gilets jaunes" ont tenu de petits regroupements épars en centre-ville en début d'après-midi, en présence d'importantes forces de police, qui ont procédé à des verbalisations. Même situation à Bordeaux, ancien bastion du mouvement, où une partie des 150 "gilets jaunes" venus manifester ont déambulé par petits groupes dans le centre historique avant leur dispersion sans incident, selon la préfecture de la Gironde.

Une contre-manifestation de commerçants à Toulouse

Dans la capitale de l'Occitanie, commerçants et "gilets jaunes" se sont fait face. Soutenus par le maire (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi