Des centaines de doses de vaccin AstraZeneca n'ont pas trouvé preneur ce week-end

·1 min de lecture

La défiance envers le vaccin AstraZeneca ne faiblit pas. Et certains centres de vaccination en ont fait les frais ce week-end du 3 avril. Alors que la campagne vaccinale s'accélère en France, de nombreux sites ont ouverts leurs portes en ce week-end pascal pour répondre à la demande d'Emmanuel Macron de vacciner les samedis, dimanches et fériés, autant que la semaine. Sauf que plusieurs vaccinodromes se sont heurtés à un tout autre problème : le manque de volontaires. La raison : ces centres proposaient des doses d'AstraZeneca.

Depuis les révélations d'effets secondaires atypiques telles des thromboses cérébrales ou abdominales, chez une poignée de vaccinés, les candidats font preuve d'une grande méfiance. Ainsi, comme le relate France Bleu Nord, samedi 3 avril, au Forum Gambetta à Calais, 550 doses d'AstraZeneca n'ont pas trouvé preneur. Le site avait reçu 560 doses de Pfizer et 750 doses d'AstraZeneca. Si les doses du vaccin américain sont toutes parties, seules 300 injections ont pu être réalisées avec le produit suédo-britannique, obligeant le centre de vaccination à fermer ses portes plus tôt que prévu.

>> A lire aussi - Royaume-Uni : sept personnes sont décédées de thrombose après avoir reçu le vaccin AstraZeneca

Même constat du côté de Gravelines où plus de 600 doses d'AstraZeneca ont dû repartir à l'hôpital de Calais, rapporte La Voix du Nord. Sur les 750 à 900 vaccins prévus par le centre de Sportica, seules 130 ont été effectués, samedi. À Boulogne-sur-Mer, ce sont 160 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Plusieurs ministres surpris dans des restaurants clandestins parisiens ?
Le gouvernement revoit ses prévisions de déficit et de dette publics pour 2021
Bernard Tapie et sa femme agressés à leur domicile par des cambrioleurs
La liste des professionnels qui pourront laisser leurs enfants à l'école
Sport : ce qui est autorisé ou pas à partir du 3 avril