Des centaines de bélugas libérés dans les eaux russes

Brut.

La prison des baleines a fermé ses portes. C'est la plus grande libération de cétacés en captivité de l'histoire. Médiatisés à partir de février 2019, ces bassins recouverts partiellement de glace, abritaient 10 orques et 87 bélugas dans des conditions précaires. Après l'indignation mondiale suscitée, le gouvernement russe avait annoncé la fermeture de l'endroit. C'est officiellement fait.

Des balises GPS pour la sécurité

Après plusieurs mois de réhabilitation, les derniers animaux ont été relâchés début novembre 2019. "Sur trois d'entre-eux, nous avons installé des balises GPS. La sécurité a été assurée par un navire de la garde côtière", détaille l'océanologue Pjotr Tyupeleev. L'Institut fédéral de recherche de la pêche et de l'océanographie a chargé ces bélugas sur des bateaux pour les emmener à 100 kilomètres de leur bassins, à Uspeniya Bay.


Les bélugas ont été relâchés très loin de l'endroit où ils ont été capturés et c'étaient des petits bébés quand ils ont été capturés donc c'est possible qu'ils ne retrouvent pas leurs familles.

Muriel Arnal

Fondatrice de l'ONG One Voice

Ce lieu n'est pas l'habitat d'origine de ces bélugas mais les autorités russes ont assuré qu'il s'agissait de la meilleure option au vu des conditions météorologiques et du budget disponible. "C'est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi