Une centaine de fêtards interpellés dans un gîte transformé en discothèque clandestine

·1 min de lecture

Le village habituellement paisible du Burgaud (Haute-Garonne) en a eu plein les oreilles, dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 avril. Un gîte de campagne s’est transformé en discothèque clandestine, comme le rapportent nos confrères de La Dépêche du Midi. Plus de cent fêtards ont été verbalisés dans la matinée après avoir participé à une soirée payante.

Deux hommes ont pris contact avec les propriétaires de ce gîte dont la capacité d’accueil est d’une cinquantaine de personnes. Les organisateurs n’annoncent pas ouvertement leurs intentions : ils se font passer pour des producteurs à la recherche d’un lieu de tournage pour trois jours, selon La Dépêche. Faisant fi des règles sanitaires en place sur l’ensemble du pays, les propriétaires acceptent la location.

Dès lors, le binôme d’organisateurs se lance dans la mise en place de leur soirée. Ils acheminent du matériel professionnel pour diffuser de la musique à plein régime, mais également des lumières, un bar, des platines : le cocktail parfait pour une soirée d’enfer. Malgré la clandestinité de leur événement, les organisateurs font la publicité de leur grande fête : le réseau social Snapchat et le concours d’influenceurs permettront d’attirer le plus grand nombre de participants.

Preuve qu’ils s’attendaient à recevoir beaucoup de monde, les fêtards font même appel à un videur pour s’assurer que tous les participants ont bien payé leur place. Selon les informations de La Dépêche du Midi, la place de parking coûtait 20 euros, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un domicile encerclé par les voisins pour retenir des cambrioleurs
Covid-19 : le ministère de la Santé autorise la vente d'autotests en pharmacie
eBay a servi à un cartel mexicain pour se fournir en armes
Un artisan trouve un cambrioleur dans le lit de la maison où il devait réaliser des travaux
Les applications de guidage vont devoir aider à proposer des trajets moins polluants