Une centaine de djihadistes tués lors d'une opération franco-malienne

Source AFP
·1 min de lecture
Hommage aux deux soldats tués au Mali, début janvier 2021.  
Hommage aux deux soldats tués au Mali, début janvier 2021.

Les armées française et malienne ont éliminé une centaine de djihadistes lors d'une opération d'envergure menée conjointement en janvier dans le centre du Mali, a indiqué mardi 26 janvier l'armée malienne, à l'approche d'un sommet qui réunira au Tchad en février Paris et ses partenaires du Sahel. « Une centaine de terroristes neutralisés, une vingtaine capturés et plusieurs motos et matériels de guerre saisis » durant l'opération « Éclipse », menée du 2 au 20 janvier par l'armée malienne et la force française Barkhane, a indiqué l'armée malienne dans un communiqué.

Paris avait affirmé la semaine dernière qu'une vingtaine de djihadistes avaient été tués mi-janvier par les militaires français et leurs partenaires locaux dans le nord du Burkina Faso, dans la zone dite des « trois frontières » (Burkina, Mali, Niger).

À LIRE AUSSIBarkhane : « Il y a une tolérance zéro à toute déviance »

Plus de 5 000 soldats français au Sahel

Au Mali, il s'agissait de « bouter l'ennemi hors de ses zones de refuge » dans le secteur Douentza-Hombori-Boulkessi, une région de forêts clairsemées et de brousses surplombées d'un massif rocheux où sont implantés des éléments du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM, ou Jnim en arabe), une alliance jihadiste affiliée à Al-Qaïda.

D'autres groupes, liés pour leur part à l'organisation Etat islamique (EI), sont également présents dans la région. Paris combat les djihadistes au Sahel avec 5 100 hommes, déployés depuis 2013 aux côtés [...] Lire la suite