Les cent jeunes chanteurs de la Maîtrise de l’Opéra-Comique fêtent l’été, de Bizet à Leonard Cohen : un concert à voir ce soir sur France.tv/Cuturebox

franceinfo Culture

C’était mercredi après-midi, le 24 juin, un concert privé où les jeunes chanteurs de la Maîtrise de l’Opéra-Comique revenaient devant un public, comme pour afficher le désir d'une reprise dès que possible de la Salle Favart. Une inversion scénique passionnante, dont on espère pourtant qu’elle ne sera pas le quotidien de l’automne.

Les chanteurs à l’orchestre et aux étages

Car le public était sur scène et les jeunes chanteurs emplissaient l’orchestre et tous les étages de l’Opéra-Comique, en respectant évidemment les mesures-barrières, ce qui non seulement était tout à fait possible dans un si grand vaisseau mais permettait aussi des effets "stéréo" très intéressants qu’ils n’auraient pu obtenir, groupés en formation chorale normale.


Programme éclectique, mêlant belle variété et airs classiques, œuvres pour tout le chœur ou morceau pour quelques-uns : la très jolie mélodie Renaissance Il est bel et bon chantée à quatre voix par des "grands" (20 ans ou plus) car la Maitrise accueille des jeunes de 8 à 25 ans. La soprano d’Il est bel et bon se signalant ensuite dans le grand air de Carmen (L’amour est enfant de Bohème) que même de plus fameuses ne réussissent pas aussi bien.

La Maîtrise de l’Opéra-Comique privée des dernières productions pour cause de Civid-19


C’est dire la qualité de cette (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi