Cem Gürdeniz, le cerveau d'Erdogan en Méditerranée

Par Armin Arefi
·1 min de lecture
Cem Gürdeniz a été arrêté en 2011 pour tentative de coup d'État réalisée en 2003. Il a été acquitté en 2015.
Cem Gürdeniz a été arrêté en 2011 pour tentative de coup d'État réalisée en 2003. Il a été acquitté en 2015.

Derrière les man?uvres de la marine turque en Méditerranée orientale se cache un homme. Et ce n'est forcément celui que l'on croit. Depuis deux ans, c'est au nom de « Mavi Vatan » (« Patrie bleue ») que Recep Tayyip Erdogan justifie les interventions répétées de la marine turque dans les eaux territoriales grecques et chypriotes, au grand dam de l'Europe. Or, ce concept qui prévoit l'élargissement de la souveraineté maritime turque en mer Noire et en mer Méditerranée n'est pas lié au président turc ni même à son entourage. Il a été théorisé en 2006 par un contre-amiral turc, qui a passé trois années en prison de 2011 à 2014 alors qu'Erdogan était déjà au pouvoir.

Âgé aujourd'hui de 62 ans, Cem Gürdeniz est aujourd'hui un militaire à la retraite et en liberté. Cerveau de la doctrine de la « Patrie bleue », il tient à prendre ses distances avec l'utilisation qui en est faite par Recep Tayyip Erdogan. « Je ne suis pas lié de près ou de loin au gouvernement turc et ce n'est pas de ma faute si celui-ci utilise mon concept », souligne-t-il dans une interview au Point, réalisée à distance via l'application Zoom. « Mavi Vatan vise à atteindre, sécuriser et développer les droits et les intérêts de la Turquie en Méditerranée. C'est une question qui dépasse les considérations gouvernementales et partisanes en Turquie. »

Lire aussi France-Turquie, les raisons d'un clash

Droit de la mer

Carte basée sur une étude de l?université de Séville en 2000 censée définir les délimit [...] Lire la suite