"Cela renforce l'estime de soi" : enseignants, directeurs… Ils racontent leur participation à Erasmus+

·1 min de lecture
© Sipa

Elisabeth Gustovic, enseignante en maternelle près de Nice : "Comparer les pratiques"

"C'était un projet scientifique sur les quatre éléments - l'eau, la terre, le feu et l'air - avec des écoles situées en Roumanie, en Lituanie, en Estonie, en Turquie et au Portugal. L'école maternelle devait réaliser trois expériences sur "la terre", puis envoyer les vidéos sur une chaîne YouTube. Les enfants n'ont pas voyagé, mais ils étaient super contents. Ils ont pu échanger avec les élèves européens via la plateforme eTwinning. Ils ont été surpris d'entendre chanter Petit Papa Noël sans comprendre les paroles. Ravis de réaliser une pissaladière en visio pour montrer la recette aux élèves étrangers. Impatients de participer au concours de papillons pour illustrer le thème de l'air.

Lire aussi - En France, le programme Erasmus, qui fête ses 35 ans, veut doubler son nombre de participants en 2022

Les enseignants, eux, ont passé une semaine dans chacun des pays partenaires. C'était très enrichissant de visiter d'autres écoles. Pas seulement pour des raisons linguistiques. Mais aussi pour comparer les pratiques. En France, par exemple, on est très exigeant par rapport à l'éducation. Quand on voit que certains pays n'ont pas d'école maternelle, on se met un peu moins la pression."

Aymeric Braconnier, directeur d'une école élémentaire à Bourges : "La première fois qu'ils prenaient l'avion"

"Nous avons mené un projet sur le thème de la robotique éducative, de 2017 à 2021, avec une école située à...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles