"Cela fait une heure qu'on attend !": aux portes du vaccinodrome du Stade de France, une file d'attente pour se faire vacciner

Benjamin Illy
·2 min de lecture

Mardi soir, une centaine de personnes se pressaient devant le Stade de France dans l'espoir de bénéficier d'une dose de vaccin sans rendez-vous.

C'est à la Porte G du Stade de France que se font les entrées : une longue file d'attente s'est formée sur le côté. La pression monte aux portes du vaccinodrome du Stade de France en Seine-Saint-Denis, où chaque soir une longue file d'attente se forme : presque une centaine de personnes mardi soir sans rendez-vous, jeunes ou moins jeunes, qui espéraient bénéficier d'une dose de vaccin contre le Covid-19 restante. Au risque d'être déçus.

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de Covid-19

"Cela fait une heure qu'on attend !", s'exclame une quadragénaire. À ses côtés, une autre, 59 ans, attend elle aussi pour qu'on la vaccine. Elle est égilible au vaccin AstraZeneca, dont elle ne veut pas, et espère qu'on pourra la vacciner ici avec du Pfizer. Un autre, la vingtaine, attend lui aussi. "J'ai une toute petite chance d'être vacciné !", sourit le jeune homme.

"Aucune dose ne doit être gâchée"

Au grand vaccinodrome du Stade de France, on réalise jusqu’à 2 000 injections par jour. "Ce qui est sûr, explique Stéphane Troussel, le président du département de Seine-Saint-Denis, c'est qu'aucune dose ne doit être gâchée. "Dans un département jeune et populaire où il y a beaucoup de gens qui exercent des métiers qui ne sont pas télétravaillables, nous réclamons l'élargissement des cibles de vaccination dans un département comme le nôtre."

À 19h15, une femme vient avertir ce petit monde qu'il ne reste que quatre ou cinq doses, qui seront administrées en priorité à ceux qui ont plus de 57 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi