La CEDH victime d'une cyberattaque massive : la Turquie impliquée ?

Source AFP
·1 min de lecture
La cyberattaque, dont l'origine n'a pas encore été formellement identifiée, a duré plusieurs heures.
La cyberattaque, dont l'origine n'a pas encore été formellement identifiée, a duré plusieurs heures.

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a été victime d'un piratage informatique massif. Selon ses annonces, mercredi 23 décembre, son site Internet a été la cible d'une « cyberattaque de grande ampleur ». Résultat : le site de la CEDH a été temporairement inaccessible, même si le service de presse de l'organisation a assuré à l'Agence France-Presse qu'« à ce stade, aucune perte de données » n'a été relevée. Cet acte malveillant a été constaté juste après la publication d'un arrêt sévère, mardi 22 décembre, et dans lequel la CEDH condamnait fermement la Turquie pour la détention d'un opposant pro-kurde, a précisé la cour.

La cyberattaque, dont l'origine n'est pas encore été formellement identifiée et qui a duré plusieurs heures, a été constatée « à la suite du prononcé de l'arrêt » rendu public mardi à 15 heures (14 heures GMT) concernant notamment la détention depuis novembre 2016 dans les geôles turques du leader pro-kurde Selahattin Demirtas, a indiqué dans un communiqué la CEDH, dont le siège est à Strasbourg.

La CEDH déjà victime d'une cyberattaque

Cette « cyberattaque de grande ampleur [?] a rendu temporairement inaccessible » le site de la cour, a indiqué la CEDH, qui « déplore vivement cet incident grave ». Selon le service de presse de la cour, l'attaque a duré jusqu'à mercredi matin. Le site, qui était inaccessible depuis mardi après-midi, était de nouveau consultable en milieu de matinée, a constaté l'Agence France-Presse. « Nous considéron [...] Lire la suite