La CEDH refuse d'empêcher l'arrêt des soins d'un jeune Britannique en état de mort cérébrale

© FREDERICK FLORIN / AFP

La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a rejeté mercredi soir le recours des parents d'un enfant britannique de 12 ans en état de mort cérébrale contre l'arrêt des soins qui le maintiennent en vie. Archie Battersbee est maintenu dans le coma dans un hôpital londonien depuis avril. Il est considéré en état de mort cérébrale par les médecins et la justice britannique avait autorisé mi-juillet l'hôpital à mettre fin aux traitements qui permettent de le maintenir en vie.

Ses parents, Hollie Dance et Paul Battersbee, qui sont soutenus par une organisation chrétienne, refusent de se résoudre à laisser leur fils mourir. Ils disent vouloir lui laisser toutes les chances possibles de se rétablir et avoir constaté des signes de vie, dans ses yeux ou par une pression de ses doigts.

Multiplication des recours devant toutes les instances

Malgré les revers en justice qui se succèdent, ils ont multiplié les recours devant toutes les instances possibles, obtenant plusieurs répits ces derniers jours malgré les dates butoirs fixées par les juges. Alors que la fin des soins était programmée à la mi-journée à la suite d'une nouvelle décision de la Cour Suprême britannique, ils ont sollicité quelques heures auparavant la Cour européenne des droits de l'Homme afin de l'empêcher. Mais la CEDH a jugé mercredi soir leur requête irrecevable.

>> LIRE AUSSIFin de vie : comment faire connaître vos volontés ?

 

Le système britannique de santé, "le gouvernement, et les tribunaux dans ce p...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles