Ceci est la carte du monde la plus réaliste jamais établie

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture

La Terre est ronde, il n’y a plus de doute à ce sujet, désormais. Mais cela pose depuis longtemps des difficultés aux cartographes qui cherchent à rendre compte avec précision de ces courbures sur des cartes en deux dimensions. Et aujourd’hui enfin, un trio d’experts de la question semble proposer une solution : une carte plate recto verso et ronde, un peu comme un disque vinyle. Le plus étonnant, c’est peut-être qu’on n’y ait pas pensé plus tôt.

Notons que, selon Richard Gott, professeur en astrophysique à Princeton (États-Unis), « une carte ne peut pas être parfaite ». La bonne vieille projection de Mercator d’après le géographe flamand, par exemple — la projection classique affichée dans les salles de classe —, représente bien les formes locales, mais elle déforme les surfaces près des pôles.

Des chercheurs de Princeton (États-Unis) proposent une carte de la Terre en forme de disque et recto verso. Elle fournit des distances les plus précises que les autres cartes et évite au maximum les distorsions. © J. Richard Gott, Robert Vanderbei et David Goldberg, Université de Princeton

Une solution qui parait évidente

« Nous faisons comme le sauteur en hauteur Dick Fosbury, en 1968, nous adoptons une approche totalement nouvelle pour créer une carte avec le moins d’erreurs possible », explique encore Richard Gott, dans un communiqué. C’est ainsi l’idée d’une carte recto verso qui a germé dans l’esprit des chercheurs. Avec l’hémisphère Nord d’un côté et l’hémisphère Sud de l’autre.

Les chercheurs présentent des cartes similaires pour les planètes du Système solaire. Ici, Jupiter et Mars pour exemple. © J. Richard Gott, Robert Vanderbei et David Goldberg, Université de Princeton
Les chercheurs présentent des cartes similaires pour les planètes du Système solaire. Ici, Jupiter et Mars pour exemple. © J. Richard Gott, Robert Vanderbei et David Goldberg, Université de Princeton

Les cartographes affirment que les distances représentées sur cette nouvelle carte ne sont jamais écartées de plus de 22,2 % de la réalité. Alors que la projection de Mercator donne des erreurs importantes près des pôles et même infinies en bordure de carte puisque des régions qui se touchent dans la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura