Ce signe cutané pourrait évoquer la présence d'un cancer, prévient un médecin

Dans une vidéo TikTok, un dermatologue assure que la croissance de poils peut traduire la présence d'un trouble à prendre au sérieux.

Un dermatologue en garde sur la présence d'une maladie cutanée rare (Getty Images)

Connaissez-vous l'hypertrichose lanugineuse acquise (HLA) ? Dans une vidéo diffusée sur TikTok, le Dr Scott Walter, dermatologue, recommande aux internautes d'être attentifs à un signe précis, mettant en garde sur la présence de cette maladie cutanée rare.

Cette affection cutanée se caractérise par "la présence excessive de poils de type lanugo sur la peau glabre du visage, du cou, du tronc et des membres, pouvant être associée à des manifestations cliniques additionnelles telles qu'une glossite douloureuse, une hypertrophie papillaire de la langue, une diarrhée, une dysgueusie et/ou une perte de poids", détaille le site Orphanet.

Dans sa vidéo, le dermatologue assure que la croissance de ces poils, fins et non pigmentés, semblables à ceux qu'a un bébé dans les premiers temps après sa naissance, "signifie qu'il s'agit d'un trouble qui fait réagir notre corps d'une certaine manière en raison d'un cancer interne". Orphanet précise qu'elle est souvent associée au développement d'un lymphome ou d'un cancer digestif, urinaire, pulmonaire, du sein, utérin ou ovarien. Ces poils poussent généralement sur les oreilles, les joues et le nez.

"Ce qui est fou, c’est que ce signe peut précéder le diagnostic de cancer de deux ans et demi, ce qui signifie que cela peut être le premier signe que vous avez un cancer", dévoile le Dr Walter. Et de compléter : "Là encore, c’est extrêmement rare, et je ne veux pas vous effrayer, mais je pense que c’est une façon intéressante pour notre peau de nous dire que quelque chose se passe en interne".

Le New York Post prend l'exemple d'une femme de 68 ans qui a remarqué une sensation de brûlure sur sa langue et la présence de poils fins sur tout le visage. Rapidement, les médecins ont diagnostiqué un cancer rectal.

Lire aussi