Ce qui change au 1er novembre

image

Début de la trêve hivernale, hausse des prix du gaz ou encore le lancement du mois sans tabac, voici ce que vous réserve le mois de novembre…

Début de la trêve hivernale

A partir du 1er novembre et jusqu’au 31 mars 2017, les expulsions locatives sont suspendues dans le cadre de la trêve hivernale. Sauf si un relogement décent a été trouvé pour le locataire et sa famille ou après décision d’un juge, si les occupants sont des squatters.

La trêve s’applique également aux consommateurs de gaz et d’électricité qui ne payent plus leurs factures. Les coupures d’énergie sont interdites sur cette période. Le fournisseur d’énergie peut cependant, réduire la puissance de fourniture, sauf aux clients bénéficiant d’un tarif social.

Les tarifs réglementés du gaz augmentent

Les prix des tarifs réglementés du gaz, distribués par Engie repartent à la hausse en novembre : +1,6 % à compter du 1er novembre. Les factures augmenteront de 0,5% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1% pour la cuisson et l’eau chaude et de 1,6% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Les pensions complémentaires de retraite sont gelées

Les régimes complémentaires de retraite des salariés du privé (AGIRC et ARRCO) ne seront pas revalorisés au 1er novembre à cause du très faible taux d’inflation.

Début du « Moi(s) sans tabac »

Le « Moi(s) sans tabac » est un défi collectif lancé par le Ministère de la Santé pour inciter les fumeurs à arrêter pendant le mois de novembre avec le soutien de leurs proches. Au-delà d’un mois, les chances d’arrêter définitivement de fumer sont multipliées par cinq. Des kits gratuits sont disponibles depuis le 10 octobre dans les pharmacies, ils comprennent un agenda de 30 jours rempli de conseils et d’encouragements pour tenir le coup, un badge à épingler sur son manteau ainsi qu’un disque permettant de mesurer les économies réalisables en devenant non-fumeur. Un site internet et une application mobile ont été lancés pour l’occasion.

Le port des gants obligatoire pour les deux-roues

A partir du 20 novembre, les conducteurs de deux-roues ainsi que leurs passagers seront obligés de porter des gants. Ceux-ci devront être à la norme européenne CE. En l’absence de gants, le conducteur et son passager s’exposent à une amende de 68 euros et au retrait d’un point sur leurs permis de conduire.