Éric Zemmour devrait être soumis au décompte du temps de parole selon ce proche de Macron

·Cheffe du service politique
·1 min de lecture
Stéphane Séjourné, conseiller politique d'Emmanuel Macron et eurodéputé. (Photo: Capture France Info)
Stéphane Séjourné, conseiller politique d'Emmanuel Macron et eurodéputé. (Photo: Capture France Info)

POLITIQUE - “On assiste à un renversement des débats: le présentateur star invite des politiques pour mettre en valeur ses propres idées. C’est un basculement”. Ainsi décrit le conseiller politique d’Emmanuel Macron, Stéphane Séjourné, l’évolution des chaînes d’informations en continu et particulièrement CNews dans un grand dossier que consacre L’Opinion à la chaîne de télévision ce mercredi 2 juin.

Dans cet entretien, le député européen propose de “compter les temps de parole des éditorialistes les plus engagés”, citant notamment Éric Zemmour qui hésite à se présenter à la présidentielle de 2022. “Il évolue dans une zone grise, sa parole n’est comptée nulle part”, déplore l’eurodéputé sur France inter, le même jour.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Si on veut éviter une ”‘Foxisation’ du paysage médiatique français”, c’est-à-dire sans aucune règle de temps de parole politique dans l’audiovisuel, il faudrait “préciser l’arsenal réglementaire et législatif” pour “aider l’audiovisuel à respecter la pluralité des opinions”, assure Stéphane Séjourné dans L’Opinion.

Sur France Inter, il est moins affirmatif et propose d’ouvrir “une réflexion” et “un débat” sur le sujet. Sévère, en revanche, dans L’Opinion sur la qualité de CNews dont il juge que “certains programmes participent à l’abaissement du débat politique”. Dans cette réflexion, l’eurodéputé suggère également d’accorder plus de pla...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles