CDG Express : la justice valide la création d'une ligne ferroviaire entre Paris et Roissy

© Ludovic MARIN / AFP

La Cour administrative d'appel de Paris a validé jeudi la poursuite du chantier du futur train rapide CDG Express entre Paris et l'aéroport de Roissy, revenant sur une précédente décision de justice. Dans son arrêt, la Cour "considère, contrairement à ce qu'avait jugé le tribunal administratif, que le projet est justifié par une raison impérative d'intérêt public majeur, permettant de déroger aux dispositions (...) du code de l'environnement concernant la protection des espèces animales", a précisé cette juridiction dans un communiqué.

"Le train des riches"

Le litige qui a conduit cette affaire devant la justice concerne plus particulièrement la portion de voies nouvelles qui s'étend sur 4,4 kilomètres au niveau de Mitry-Mory, en Seine-et-Marne. Cette commune dirigée par la communiste Charlotte Blandiot-Faride avait attaqué l'arrêté préfectoral autorisant le projet à traverser des zones où vivent des espèces protégées. L'avancement du chantier avait été initialement perturbé par un jugement du tribunal administratif de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, qui avait stoppé les travaux début novembre 2020 en annulant cette dérogation.

Les juges considéraient alors que l'infrastructure n'était pas "indispensable" au point de détruire cette biodiversité. Dans les faits, les porteurs de projet avaient toutefois rapidement obtenu l'autorisation de reprendre les travaux en attendant la décision au fond. Aux yeux des opposants au projet parmi lesquels des élus de gauche et des associatio...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles