Le cauchemar d'une mère qui tente de sortir sa fille de 19 ans des griffes d'un réseau de prostitution

Le cauchemar d'une mère qui tente de sortir sa fille de 19 ans des griffes d'un réseau de prostitution
Cela fait environ quatre mois que Sabine est sans nouvelles de sa fille Inès, âgée de 19 ans, et aux mains d'un réseau de prostitution.  - BFMTV
Cela fait environ quatre mois que Sabine est sans nouvelles de sa fille Inès, âgée de 19 ans, et aux mains d'un réseau de prostitution. - BFMTV

C'est une mère en plein cauchemar. Sabine a découvert que sa fille Inès, âgée de 19 ans, était aux mains d’un réseau de prostitution dans l’Hérault. Cela fait déjà plus de quatre mois qu’elle ne l’a pas vue. C’est pourquoi elle se bat aujourd’hui pour la sortir de cet enfer.

A l'époque, Inès disparaît alors qu’elle habite chez son père. Sa mère décide donc de se renseigner, et finit par découvrir que sa fille se prostitue.

"J’ai réussi à aller sur un Instagram. De là, j’ai vu ma fille sur un bateau dans des positions pour le moins équivoques. Puis on s’est aperçu qu’elle était sur des sites de prostitution, puisqu’elle donnait ses tarifs pour certaines pratiques", explique Sabine.

Des signes avant-coureurs

Adoptée lorsqu’elle était encore bébé, Inès fait une première fugue à l’âge de 14 ans. A 16 ans, elle se renferme sur elle-même et passe des heures sur son téléphone portable. Elle change peu à peu de fréquentations, de tenues vestimentaires, mais aussi d’attitude. Sa mère se souvient:

"Elle s’est mise à mentir et à disparaître. Aussi, elle a commencé à mettre des hauts un peu plus décolletés. Ce n’était pas affolant au départ, car ça restait du classique jusqu’à ce que je la trouve en robe léopard avec des talons de 12 centimètres".

Aujourd’hui désemparée, Sabine multiplie les démarches pour retrouver sa fille. Ainsi, elle contacte des policiers, des psychiatres, et des associations. En vain. Désormais, c'est par l'intermédiaire de son avocat qu'elle compte passer. Celui-ci confie:

"Nous envisageons de déposer une plainte, à la fois pour abus de faiblesse et pour proxénétisme. Le but de cette démarche est d’alerter les autorités, de façon à ce qu’on puisse mettre au jour ce réseau que cette jeune fille puisse être retrouvée".

Car outre le combat d'une mère, avec cette plainte, Sabine espère bien faire parler de son histoire, et alerter ainsi les autres parents sur les dangers des réseaux de prostitution.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles