Cauchemar en cuisine : un restaurant ferme huit mois après le passage de Philippe Etchebest

Voilà neuf ans que Philippe Etchebest enfile son tablier de super-héros pour sauver des restaurateurs en détresse dans Cauchemar en cuisine. Mais ses visites, parfois très musclées, ne portent pas toujours leurs fruits. En mai dernier, le chef le plus célèbre du petit écran volait à la rescousse de Mélanie, une jeune Dunkerquoise qui avait repris un restaurant mexicain huit mois plus tôt. Quatre jours de tournage durant lesquels la propriétaire et sa cheffe Elodie avaient été « poussées à bout ». « À la fin de la première journée j’étais passée par une montagne d’émotions, j’étais en colère, épuisée », confiait Mélanie auprès de La voix du nord, lors du tournage qui s’était déroulé en décembre 2018.

« Mélanie a besoin d’être rassurée, épaulée. Et Elodie est une femme chef qui manque de confiance en elle. Elles ne se rendaient pas compte des mauvais choix stratégiques. Je les ai vraiment malmenées », avait de son côté déclaré Philippe Etchebest. Hélas, tous ces efforts auront finalement été vains. En ce mois d'août 2019, Mélanie a définitivement fermé son établissement situé dans le quartier de Malo-les-Bains, comme l’a annoncé le quotidien régional en début de semaine. « “Commerce à vendre”, peut-on lire ce lundi sur une feuille scotchée sur l’un des volets. »

Heureusement, Cauchemar en cuisine a un bon taux de réussite. Le mois dernier, Patrick, le propriétaire du Lou Pebre d’Aï à Cavalaire, révélait avoir pris un nouveau départ depuis le passage de Philippe Etchebest. Son chiffre

Retrouvez cet article sur Voici

VOICI - Cauchemar en cuisine : un restaurant ferme huit mois après le passage de Philippe Etchebest
Cauchemar en cuisine : Philippe Etchebest a-t-il vraiment redressé le restaurant de Cavalaire ?
VOICI - Miss Belgique lourdement endettée et sans emploi huit mois après son règne
Philippe Zdar : deux mois après sa mort, les femmes de sa vie lui rendent des hommages poignants
Miss Belgique lourdement endettée et sans emploi huit mois après son règne