"Cats" : festive mais vaine adaptation au cinéma de la célèbre comédie musicale

Jacky Bornet

Créé à Londres en 1981, puis joué à Broadway l’année suivante et à Paris en 1989, la comédie musicale Cats a été adaptée dans une vingtaine langues, avec des milliers de représentations à la clé. Succès planétaire, son adaptation au cinéma signé Tom Hooper (Les Misérables - le musical, Le Discours d’un roi) est d’une belle facture, avec une Judi Dench étonnante, mais tourne à vide.

Féérie féline

Une nuit, à Londres, Victoria (Francesca Hayward) est une jeune chatte abandonnée dans la rue par sa propriétaire. Elle est recueillie par la bienveillante bande des Jellicle Cats, des félidés qui s’apprêtent à donner leur grand bal annuel, sous la gouverne de Deuteronome (Judi Dench), l’aïeule de tous les chats. Elle désignera au terme des festivités celui ou celle qui s’envolera vers la Jellicosphère pour renaître dans une nouvelle vie. Tous les prétendants sont passés en revue, alors que le terrible Macavity (Idris Elba) compte bien s’emparer du prix.


Costumes (numériques) et décors sont au diapason de cette féérie féline, sur une musique et des chorégraphies du plus pur style music-hall, teintées d’un zeste de jazz et de funk. La caméra est virevoltante autour des danseurs avec quelques effets à la Busby Berkeley et des changements de décors fluides virtuosité et rythmés, Judi Dench royale sous son pelage félin et Ian McKellen s’amuse comme un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi