Non, les catholiques ne forment pas une communauté

*

Assez de lire partout que "LES catholiques pensent que"…

Cela a l’air de signifier que dans ce pays qui a instauré la laïcité il existerait une communauté, LES catholiques, dont les membres ne sauraient être envisagés individuellement, c’est-à-dire comme des personnes autonomes qui pourraient agir sans se référer automatiquement à la parole d’une autorité censée maîtriser ce que chacun pense. Cela revient à oublier la colonne vertébrale de la laïcité, la liberté de conscience. Cela revient à croire que les catholiques ne sont pas des Français comme les autres et qu’ils ne pensent pas par eux-mêmes, alors que certains d’entre eux le font pourtant souvent en opposition radicale avec ceux qui prétendent les représenter tous et en toute occasion.

LES catholiques n'existent pas

Assez que l’on s’imagine que l’autorité absolue que s’attribuent donc la plupart des clercs, et surtout des évêques, est acceptée par tous les catholiques. Depuis plus d’un siècle, la laïcité a permis à de plus en plus de ces "catholiques" de s’affranchir de cette tutelle. Grâce à la laïcité, de véritables révoltes se sont produites dans le catholicisme. Et des mouvements sont nés qui ont tenu dès l’origine à leur indépendance. Pensons à la JEC, à la JOC, nées dans l’entre-deux-guerres, aux prêtres ouvriers et à tant d’autres organisations créées ensuite, comme NSAE (



Lire la suite