Catherine Zeta-Jones maman poule “parfois un peu lourde” : les confidences de l'actrice sur ses deux enfants

·1 min de lecture

Catherine Zeta-Jones sera prochainement sur TF1. L'actrice de 51 ans va, en effet, jouer dans la saison 2 de la série Prodigal Son. Pour l’occasion, elle a accordé une interview à Closer, dans leur dernier numéro, publié ce vendredi 30 avril. Auprès de nos confrères, la femme de Michael Douglas a fait des confidences sur sa carrière, mais aussi sur son rôle de maman, qui lui tient particulièrement à cœur. "Ma plus grande fierté n’a pas été de remporter un Oscar, mais d’être mère de deux enfants magnifiques", a-t-elle expliqué. Selon la comédienne, "il n’y a rien de plus gratifiant qu’avoir un garçon et une fille non seulement magnifiques et bienveillants, mais aussi et surtout très talentueux". Admirative de Dylan, âgé de 20 ans, et de Carys, qui en a 18, Catherine Zeta-Jones doit également faire face à sa plus grande peur en tant que parent, à savoir de les laisser quitter le nid familial.

"Mon fils est à l’université et ma fille s’apprête à le rejoindre à la fin de l’été. J’ai dû me préparer pendant de nombreuses années à l’idée de ne plus les avoir chez moi ! C’est vraiment difficile de les voir s’envoler", a révélé celle qui reconnaît être "une maman poule".

"Je peux même être parfois un peu lourde ! J’ai constamment peur pour mes enfants", a-t-elle ajouté. "Savoir qu’ils ne vont plus vivre sous le même toit est une véritable torture", a déclaré Catherine Zeta-Jones, qui "[se] fait un peu trop de scénarios dans [sa] tête" et "n’arrête pas de [s]’inquiéter" pour sa progéniture, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Programme TV accessibles : notre sélection de films et séries en audiodescription du 1er au 7 mai
L'Arme fatale (Salto) : scénario trop sombre, décès d'un cascadeur, la genèse compliquée de la saga
Anne Douglas, la veuve de Kirk Douglas et belle-mère de Michael Douglas, est morte à l'âge de 102 ans
Netflix : les nouveautés de la semaine du 30 avril au 6 mai 2021
Les Mitchell contre les machines (Netflix) : entre Matrix et Une famille en or, trois raisons de regarder cet étonnant dessin animé