Catherine Colonna, une diplomate de métier à la tête du Quai d'Orsay

En pleine crise internationale, la France change de ministre des Affaires étrangères. Jean-Yves Le Drian cède finalement sa place à Catherine Colonna, actuelle ambassadrice au Royaume-Uni.

Catherine Colonna revient aujourd'hui à la tête du ministère des Affaires étrangères où elle avait été ministre déléguée sous Jacques Chirac après avoir été porte-parole de la présidence de la République de 1995 à 2004.

C'est une diplomate de carrière à la fibre particulièrement européenne. Arrivée à Londres en 2019 quelques mois avant l'entrée en vigueur du Brexit, elle est depuis en première ligne dans la gestion des tensions entre la France et le Royaume-Uni, sur les licences de pêche notamment. Ce qui lui a d'ailleurs valu d'être convoquée par le gouvernement britannique.

Diplomate reconnue

Au début du mandat de François Hollande en 2014, Catherine Colonna était ambassadrice en Italie. En cette période d'après-crise économique, l'objectif était alors à la croissance et de reconstruction d'une certaine idée européenne mise à mal dans l'opinion publique.

Elle a également représenté la France à l’Unesco (2008-2010) et à l’OCDE (2017-2019) mais a su s’autoriser des changements de cap avec une incursion dans le monde du cinéma en 2004, à la tête du Centre national de la cinématographie, et en tant que vice-présidente du Festival de Cannes la même année. Un passage par le privé également au sein du cabinet de conseil en communication Brunswick où elle était chargée de la coordination de l’offre des antennes européennes du groupe en matière d’affaires publiques.

Travailleuse acharnée

Tout juste diplômée de l'ENA, elle a débuté sa carrière à l'ambassade de Washington et s'est rapidement forgé la réputation d'être une travailleuse acharnée, ennemie de l'imprécision avec une grande capacité à expliquer les questions les plus complexes.

De la dextérité dans la complexité, il lui en faudra puisqu'elle prend la suite de Jean-Yves Le Drian en pleine guerre en Ukraine avec à ses côtés Clément Beaune promu ministre des Affaires Européennes.

► À lire aussi : France: le gouvernement de la Première ministre Élisabeth Borne dévoilé

Catherine Colonna arrive par ailleurs dans un ministère en proie au « malaise », où un appel à la grève a été lancé pour le 2 juin par six syndicats et un collectif de 400 jeunes diplomates. Ils protestent contre une accumulation de réformes, particulièrement celle actant la "mise en extinction" progressive d'ici à 2023 du prestigieux corps diplomatique.

La nomination d'une diplomate de carrière connaissant parfaitement le Quai d'Orsay peut être vue comme un signe de bonne volonté, estiment certains diplomates. « Il faudra juger sur pièces », estime un autre, plus prudent, affirmant que Catherine Colonna a « une réputation catastrophique en matière de management ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles