La cathédrale Notre-Dame va-t-elle être confrontée à une pénurie de pierres ?

Par Le Point.fr
·1 min de lecture
Emmanuel Macron souhaite que la cathédrale Notre-Dame rouvre ses portes en 2024. 
Emmanuel Macron souhaite que la cathédrale Notre-Dame rouvre ses portes en 2024.

Près de deux ans après le terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris en avril 2019, le chantier avance. Dans quelques mois, l'édifice devrait être complètement hors de danger, avec la fin de la phase de sécurisation. Comme le détaille Le Parisien, le monument emblématique entrera alors dans une nouvelle phase, celle de la reconstruction. Mais, cela ne va pas sans poser de nouveaux défis, notamment pour trouver les pierres idéales.

Pour rendre à la cathédrale son allure d'antan, les maîtres d'?uvre doivent en effet trouver des pierres semblables à celles qui sont encore présentes. Or, trouver ce type de matériaux pose déjà problème sur d'autres chantiers de la capitale. « Depuis plusieurs années, on rencontre des difficultés à satisfaire la demande pour les chantiers de monuments historiques de la capitale, car il n'y a pas tant de ressources », détaille ainsi Jonathan Truillet, directeur adjoint des opérations de l'Établissement public. Les pierres utilisées pour la cathédrale sont essentiellement des « calcaires d'âge lutétien, formés il y a 41 à 48 millions d'années », selon David Dessandier, géologue et chef de projet au sein du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), interrogé par Le Parisien. Une dizaine de carrières, situées au nord de Paris, dans l'Oise et dans l'Aisne pourraient aujourd'hui fournir des pierres. Si nécessaire, il serait aussi possible d'ouvrir de nouvelles carrières.

À LIRE AUSSILes mauvais comptes [...] Lire la suite