Caterham : le constructeur racheté par un groupe japonais

·1 min de lecture

Fondée en 1959 en Angleterre, Caterham a changé de mains plusieurs fois : elle a été reprise en 2006 par un fonds d'investissement américain, puis en 2011 par l'homme d'affaires malaisien Tony Fernandes, le patron de AirAsia à l'origine de l'engagement de Caterham en Formule 1.

Aujourd'hui, le nouveau repreneur est japonais : il s'agit du groupe VT Holdings, qui n'est autre que l'importateur de la marque au Japon depuis 2009, parmi de nombreuses autres marques auto et moto, comme Lotus ou Royal Enfield. Avec pas moins de 200 points de vente au Japon, en Afrique du Sud, en Espagne ou en Thailande, VT Holdings revendique la vente de 120 exemplaires de Caterham chaque année au Japon, et vient d'acquérir 100% des parts de la firme britannique.

Caterham : un nouveau patron féru de sport auto

Le PDG de VT Holdings n'est autre que Kazuho Takahashi, un pilote automobile qui s'est notamment illustré aux 24 Heures du Mans, 1.000 kilomètres de Suzuka, ou encore en championnat Super GT et au All Japan Grand Touring Car Championship.

À cette occasion, celui-ci a déclaré : « VT Holdings est fier d'accueillir Caterham dans son groupe. Nous avons non seulement acheté un constructeur de voitures de performance de renommée mondiale, mais nous sommes également devenus les gardiens d'une légende de l'automobile. Nous protégerons et développerons la Caterham Seven pour relever les défis législatifs qui nous attendent. »

L'avenir de la marque iconique semble donc bien assuré, même (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Voitures électriques : bientôt la fin des recharges gratuites
Nouveau Jeep Compass (2021) : un restylage plus profond qu'il n'y paraît
Aston Martin Lagonda Taraf : un exemplaire avec seulement 150 km est à vendre
Peugeot : de la 301 à la 308 III, retour en images sur l'histoire des berlines compactes du Lion !
Skoda : une compacte électrique et des variantes d'entrée de gamme à venir
Une rare Mercedes 560 SEC AMG 6.0 Wide Body vendue aux enchères