Catastrophes climatiques, attaques de monstres, dauphins hackers... comment le cinéma a imaginé 2021

Jérôme Lachasse
·5 min de lecture

Le cinéma de science-fiction s'amuse ainsi depuis 125 ans à imaginer le futur de l'humanité. Un défi stimulant pour les créateurs.

Plusieurs films, des Enfants du temps de Makoto Shinkai à Johnny Mnemonic avec Keanu Reeves, ont tenté ainsi de jouer les devins en mettant en scène notre monde en 2021. Catastrophes naturelles, attaques de monstres, dauphins hackers... voici ce que nous réserve cette année, à en croire le 7e Art.

"Les Enfants du temps", un Japon recouvert par les pluies

Sorti l'année dernière, trois ans après le colossal succès de Your Name., Les Enfants du temps de Makoto Shinkai dresse un constat amer sur le réchauffement climatique, la précarité et l’évolution de nos sociétés. L'histoire, fataliste mais non dénuée d'espoir, se déroule dix ans après le tsunami de 2011.

Fidèle à son cinéma à fleur de peau, Makoto Shinkai y raconte une histoire d’amour entre deux adolescents. Hodaka a fugué de sa campagne natale et débarque à Tokyo où il ne cesse de pleuvoir. Tentant de survivre dans cette ville inhospitalière, il fait la connaissance de Hina, une orpheline capable de contrôler la météo et de faire apparaître le soleil.

https://www.youtube.com/embed/MupePn-BV5I?rel=0

"On parle beaucoup de changements climatiques et l’été au Japon est marqué depuis quelques temps par beaucoup de catastrophes naturelles. Chaque été, il y a de plus en plus de catastrophes liées à l’eau. Cette question du climat, de la météo interpelle beaucoup les Japonais", avait expliqué Makoto Shinkai à BFMTV en 2020.

"Johnny Mnemonic", ou l'avènement des dauphins hackers

Johnny Mnemonic, réalisé par Robert Longo et écrit par le célèbre romancier William Gibson, est une des références du cinéma cyberpunk.

Porté un casting composé notamment de Keanu Reeves, Dolph Lundgren, Takeshi Kitano et Ice-T, ce film violemment descendu par la critique et boudé par le public à sa sortie en 1995 se déroule dans un monde contrôlé entièrement par Internet.

https://www.youtube.com/embed/Uwl5MBzTCRQ?rel=0&start=15

"En 2021, il n'est plus sûr de transmettre une information. Les téléphones, les ordinateurs et les satellites sont tous vulnérables", postule le scénario. Keanu Reeves incarne Johnny, un messager chargé de transporter dans son cerveau des données informatiques. Il accepte une ultime mission, mais le contenu qu'il doit transporter pourrait bien lui coûter la mémoire et la raison...

Au cours de cette aventure mouvementée, où il croise notamment des yakuzas, Johnny est aidé par Jones, un dauphin hacker expert en décryptage.

"It's All About Love", un monde détruit par des vagues de froid

Réalisateur de Festen, La Chasse ou encore Drunk, le Danois Thomas Vinterberg a aussi signé en 2003 un surprenant film de science-fiction intitulé It's All About Love. Tourné en langue anglaise avec Joaquin Phoenix, Claire Danes et Sean Penn, ce film se déroule dans un monde détruit par le réchauffement climatique.

L'histoire suit John, un universitaire venu de Pologne à New York pour demander le divorce à son épouse Lena, une patineuse dépassée par la célébrité. Alors qu'elle se décide à arrêter, son manager refuse, la clone, puis tente de la tuer. Elle échappe à ses hommes de main avec l'aide de son mari.

https://www.youtube.com/embed/0MxquUjCTi4?rel=0

Thomas Vinterberg a refusé de faire apparaître la technologie à l'écran: "Cela ne nous intéressait pas", affirmait-il à l'époque dans le dossier de presse. "Et puis, de toute façon, on n'avait pas de quoi se payer des voitures volantes!"

Le cinéaste a préféré "imaginer un futur proche où les gens mourraient de solitude": "Ce qui compte davantage, ce sont ces gens qui enjambent des morts sans s'en soucier. C'est ça, le futur. Enfin, je ne l'espère pas!".

"Sans un bruit", un monde silencieux et monstrueux

Ecrit et réalisé par John Krasinski, Sans un bruit débute en 2020, avec une invasion de créatures sensibles au moindre son et indestructibles qui déciment l'humanité en quelques mois.

Le film démarre à ce moment-là, alors que la famille Abbott, constituée des parents Evelyn et Lee et de leurs trois enfants Regan, Marcus et Beau, tente de survivre. Lors d'une mission de ravitaillement, le plus jeune, Beau, est tué par un monstre.

https://www.youtube.com/embed/JeBCunOvmwk?rel=0

Un an plus tard, la famille continue d'être rongée par la culpabilité de la mort de Beau. Installée dans une ferme protégée du monde extérieur, elle s'apprête à accueillir un nouvel enfant alors qu'Evelyn entre dans la phase finale de sa grossesse.

Porté notamment par Emily Blunt, Sans un bruit a rencontré un grand succès en 2018. Une suite, toujours avec Emily Blunt, mais aussi avec Cillian Murphy (Peaky Blinders) et Djimon Hounsou (Fast and Furious), devait sortir en 2020, mais a été repoussée cette année.

"Séduis-moi si tu peux!", une comédie optimiste sur 2021

Comédie politique avec Seth Rogen et Charlize Theron, Séduis-moi si tu peux! suit la rencontre et la naissance de la complicité entre un homme et une femme aux parcours et personnalités diamétralement opposés.

https://www.youtube.com/embed/MZENlPnV66o?rel=0

Fred Flarsky (Seth Rogen), un journaliste politique sans filtre, est engagé pour être la plume de Charlotte Field, secrétaire d'État des États-Unis qui rêve de se présenter à l'élection présidentielle. Au fur et à mesure de la campagne, le duo va tomber amoureux et finira par se marier en 2021, année où Charlotte Field devient la première Présidente des Etats-Unis.

Article original publié sur BFMTV.com